Compagnie de L'Impolie

A propos

L’Impolie c’est une compagnie de théâtre, créée le 17 novembre 2018 à la Chaux-de-Fonds par Juliette et Jonas Vernerey. Frère et soeur, comédienne et musicien. L’Impolie parce que c’est un papillon de nuit. Il se trouve toujours dans nos entrées sans qu’on n’ait rien demandé. Il est culotté, imprévisible et éphémère. Parce que c’est féminin aussi. Parce que impolie veut dire «qui dénote un manque de politesse» et donc, qui marche légèrement à côté du chemin.

Biographies

Juliette Vernerey

Juliette Vernerey est née en 1992 à la Chaux-de-Fonds, en Suisse. En 2012, elle est reçue à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle) de Bruxelles où elle s’installe durant 4 ans. Elle obtient son Master en interprétation dramatique en juin 2016. En 2017, elle revient en Suisse où elle est engagée par Omar Porras pour sa création Amour et Psyché, un spectacle qu’elle tourne avec la troupe pendant deux ans. C’est en 2018 qu’elle fonde la Compagnie de L’Impolie avec son frère Jonas Vernerey et Lionel Aebischer. Ils créent ensemble les spectacles Jojo et Quête. Elle est engagée en 2020 par Pierre Dubey à Genève pour jouer le rôle de Sue dans L’Ordinaire de Michel Vinaver, ainsi que par Anne Bisang pour le rôle d’Abigail dans Nous roulons sur des rails, donc ce tunnel doit conduire quelque part. En 2022, elle est approchée par la structure de création théâtrale Oscar Gómez Mata – Compagnie l’Alakran pour lui proposer d’entrer dans un projet d’appui et de production, les projets ParMobile. Une nouvelle création intitulée À l’affût et prévue au printemps 2024 commence alors à germer. Elle est aussi engagée par Anne Bisang pour jouer dans L’Art de la Comédie de Eduardo De Filippo, par Maria La Ribot pour DIEstinguished ainsi que par Nicolas Mueller et Patric Reves pour jouer la jeune Cécile Volanges dans Erwin Motor, dévotion de Magali Mougel. Elle consacre ensuite son année 2023 aux tournées de Erwin Motor, dévotion, de Jojo et de Quête ainsi qu’aux répétitions de À l’affût et à la création de deux Autoportraits accompagnés par Anne Bisang au TPR dans le cadre Des Belles Constellations.

Jonas Vernerey

Je suis né en 1989. En plein dans les vacances d’été. Et un dimanche en plus. Au calme. Au début de ma scolarité certains professeurs me voyaient comme un dépressif car je dessinais tout en noir. Plus tard on a découvert que j’étais daltonien. J’ai pas aimé l’école. Avec ses chaises, ses tables, les devoirs, tout ça… Je voulais toujours aller dehors, dans la forêt. Comme mon grand-père y paraît. Alors j’ai eu la chance de pouvoir faire un CFC de bûcheron après l’école. C’est un beau métier, bûcheron. Et les promeneurs ils te le rappellent tout le temps, au cas où tu oublierais. Le son de la tronçonneuse ne me suffisait pas alors j’ai commencé le trombone. À la musique scolaire avec Jean-Michel Ducommun, puis au conservatoire à la Chaux-de-Fonds. J’ai commencé à enseigner à la musique scolaire en 2010. Cette année là, on m’a dit que pour devenir musicien professionnel je devais faire une maturité professionnelle. Alors, en 2011, j’ai racheté un crayon et une gomme pis j’suis retourné à l’école… Avec ses chaises, ses tables, les devoirs, tout ça… À la fin de l’année scolaire j’ai été pris à la Haute École de Musique de Genève. Là-bas j’ai obtenu un Bachelor en instrument avec mention « très bien » en 2014 et un Master en Pédagogie instrumentale avec mention « très très très bien » en 2016. Et je suis revenu m’installer dans nos montagnes neuchâteloises. Là, je m’abandonne à la vie. La vraie vie. La grande. Sobre et heureuse.

Lionel Aebischer

Lionel Aebischer est né au Locle en 1977. Après un parcours en zig-zag entre ses intérêts musicaux, scientifiques et littéraires, il obtient son diplôme d’enseignement de la clarinette au Conservatoire Neuchâtelois en 2006. Parallèlement à une carrière d’enseignement, il va de plus en plus développer la branche artistique de ses activités professionnelles. Passionné par le rapport entre le texte et la musique, il crée de nombreuses chansons et anime des ateliers d’écriture. Il apprend à jouer divers instruments en autodidacte et s’essaie au théâtre aussi, en signant la musique d’une pièce et en montant sur scène pour plusieurs autres. Ses larges intérêts et ses capacités d’adaptation lui ont permis de collaborer autant avec des humoristes qu’avec le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel ou qu’avec la chaîne Option Musique de la RTS, avec laquelle il a pu mettre en place un ambitieux projet de création de chansons en lien avec l’actualité. Ses activités étant principalement musicales, il a eu l’occasion de se produire à d’innombrables reprises, dans des cadres aussi différents que celui de festivals de rue ou de grandes scènes de théâtre. Auteur, compositeur et interprète des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, Lionel Aebischer enchaîne avec eux les concerts et les projets depuis une quinzaine d’années maintenant. Ensemble, ils ont obtenu le Prix Suisse de la Scène en 2018.